Un livre : petit manuel de résistance contemporaine, Cyril Dion

Cyril Dion est réalisateur. Il est surtout connu comme cofondateur du mouvement Colibris avec Pierre Rahbi, et comme coréalisateur du film Demain avec Mélanie Laurent. Pour ceux qui ne connaissent pas le personnage, sa meilleure interview de mon point de vue est son passage chez la série “Next” de Clément Montfort, disponible ici.

Pour qui ? Se livre s’adresse à tous ceux qui cherchent une ou des solutions à la crise que l’humanité traverse en ce moment même.

Le contenu Le livre commence par un constat, et même pour ceux qui ont l’habitude de lire ou écouter les vulgarisateurs sur l’état de la planète, c’est proprement édifiant. L’auteur pose les bases indiscutées sur les raisons pour lesquelles il faut “changer le monde”. Puis il insiste sur la place des récits, qui ont façonné notre rapport au monde. Le récit actuel a pour conséquence des “architectures” (Pablo Servigne parlerai plutôt de blocages), des “éléments structurants qui régissent nos vies sans que nous en ayons forcément conscience” – de longs passages expliquant notre dépendance au crédit, au travail, etc. En fin de livre, l’auteur nous propose un “cadre de réflexion” – en informatique on parlerai de “framework” – pour changer ces architectures et initier le changement chez les autres. Sans toutefois se risquer à donner un exemple de mise en œuvre rapide, massive, et à très court terme.

Mon avis. Tout est articulé autour “des récits”, j’ignore si c’est pertinent ou non, mais c’est une piste séduisante. Nous baignons depuis notre tendre enfance dans les histoires (dessins animés, puis films, séries, théatre, télé, romans…). En refusant les solutions faciles, individualistes, les raccourcis simplistes et en proposant un nouveau cadre culturel, d’action et de pensée étayé par des exemples passés qui ont fait leur preuve, ce livre tient enfin ce qui pourrait ressembler à une sortie de crise “par le haut”. Reste que personne jusqu’à présent n’a réussi à s’appuyer sur ce cadre pour proposer un modèle puissant et mobilisateur à large échelle. Les solutions proposées ici cherchent donc preneurs. Peut-être chez Terre de Liens, les fermes d’avenir, ou les “ceintures vertes” de Pierre Piezzardi. Ce sont des exemples de graines à faire germer plus que rapidement (sans OGM:) car nous n’avons plus le temps. Il faut que la puissance publique prenne le relai, là, tout de suite, maintenant. Le fait de condenser le tout en un court essai facile à lire ouvre la porte à un large public qui se sentirait désabusé et dépassé par la situation. A lire d’urgence !

Laisser un commentaire