Les (gros) salaires font-ils sens ?

Comme bien souvent je me rappelle avoir lu ça quelque part, mais je ne sais plus où.

Une étude avait été faite pour savoir quel salarié était le plus utile à la société, et lequel était le moins utile.

Il en ressortait que le plus utile était celui qui faisait le ménage dans les hôpitaux, et le moins utile le directeur marketing. Pourquoi et comment je ne sais plus, mais cette petite étude me fait dire la chose suivante : plus on est payé, moins on est utile à la société. Moins on est payé, plus on fait un job utile au collectif et au vivre ensemble.

C’est une règle empirique bien sûr. Mais comment ne pas dire qu’un maraîcher bio, payé la moitié du SMIC horaire, qui passe son temps à réparer le vivant et nourrir les hommes ? Que les AVS soient payées au lance pierre ? Que plus généralement les métiers du social soient payés au lance pierre ?

En cherchant bien, on trouve quelques contre-exemple, comme le chirurgien, certes bien payé, mais qui travaille jour et nuit, avec d’énormes responsabilités individuelles comme collectives.

Mais quand même.

Parmi les métiers les mieux payés, tous les emplois hiérarchiquement importants (mais pas forcément utile au fonctionnement d’une grosse entreprise), dans les grosses entreprises de l’énergie (dont majoritairement pétrole, gaz, charbon qui sont entrain de nous couler), du transport (dont la généralisation nous fait sortir allégrement des accords de Paris), de l’agrobusiness (qui détruit le vivant à large échelle), celles de la finances (l’économie marchait mieux sans elles), les héritiers (quelle valeur ajoutée pour le collectif ?).

Nous devrions cesser de donner le meilleur logement, la meilleure nourriture (le bio coûte cher), le plus gros statut social à des personnes majoritairement nuisibles.

Laisser un commentaire